Wednesday, 6 May 2009


Grippe A : un deuxième décès aux Etats-Unis
Par la rédaction du figaro.fr, avec agences
06/05/2009 | Mise à jour : 08:35 | Commentaires 618 | Ajouter à ma sélection
Un patient présentant des symptômes de grippe A placé en isolement dans un hôpital de Mexico. Crédits photo : AP
Un patient présentant des symptômes de grippe A placé en isolement dans un hôpital de Mexico. Crédits photo : AP Crédits photo : AFP
Roselyne Bachelot a annoncé un «cinquième cas avéré» en France mercredi. Pour autant, elle a assuré qu'il n'y avait aucune inquiétude à avoir et que le patient était déjà sorti de l'hôpital.

Les Etats-Unis ont enregistré leur second décès, mardi. Il s'agit d'une femme du Texas qui avait des problèmes de santé chroniques. La première victime était un petit Mexicain de 2 ans, dans le même Etat frontalier du Mexique. Le pays, qui recence 286 cas, se montrait jusque là prudemment optimiste, tout en mettant en garde contre une seconde vague à l'automne du virus sous une forme plus virulente. «Le virus n'a pas l'air jusqu'à présent plus sévère qu'une souche de grippe saisonnière», soulignait le directeur des Centres fédéraux de contrôle et de prévention des maladies (CDC).

Selon des chiffres rendus publics par l'OMS, le taux de mortalité semble se stabiliser. L'épidémie a fait jusqu'à présent 30 morts (29 au Mexique et deux aux Etats-Unis) et s'est propagée dans 20 pays. Les nations les plus touchées sont, sur 1.490 cas confirmés dans le monde, le Mexique (822 cas), les États-Unis (403), le Canada (140), l'Espagne (57), pays le plus touché en Europe. «Nous ne sommes pas dans une phase pandémique», souligne l'organisation, qui n'envisage donc pas pour le moment de passer au niveau 6 d'alerte (contre 5 actuellement).

L'épidémie en phase de recul

Au Mexique, le ministre de la Santé a déclaré que l'épidémie était «en phase de recul». Face à cette «tendance à la baisse», la municipalité de Mexico a annoncé l'abaissement du niveau d'alerte. Les restaurants et cafétérias, fermés depuis le 28 avril, doivent rouvrir mercredi. Les restaurants devront respecter une certaine distance entre les tables, afin d'éviter une trop forte concentration de clients. Les musées accueilleront le public à nouveau dès jeudi. Seuls les cinémas et les théâtres garderont leurs portes closes.

La grippe porcine va coûter 2,3 milliards de dollars au Mexique, a annoncé mardi le ministre mexicain des Finances. L'impact de la crise sanitaire, qui a entraîné la fermeture des commerces et la chute des recettes touristiques, devrait en effet causer un ralentissement compris entre «0,3 et 0,5%» du produit intérieur brut (PIB).

Zone dédiée à Roissy

En France, la ministre de la Santé Roselyne Bachelot a annoncé mercredi matin «un cinquième cas avéré» de grippe mexicaine en France. Mais, a-t-elle assuré sur LCI, il n'y a «aucune inquiétude pour ce cinquième cas qui est déjà sorti de l'hôpital».

L'Hexagone continue par ailleurs à se préparer à l'éventualité d'une pandémie, en érigeant des «barrières». Ainsi, mardi, un dispositif d'accueil à été mis en placeà l'aéroport de Roissy, pour les passagers en provenance du Mexique. A leur sortie d'avion, les passagers ont ainsi été accueillis par une équipe médicale chargée d'identifier les voyageurs porteurs des symptômes de la grippe porcine. Puis ils ont rencontré des agents du contrôle sanitaire de la DDASS et enfin des bénévoles de la Croix-Rouge.

Le gouvernement a par ailleurs lancé mardi une campagne d'information pour rappeler les bons gestes : «se laver les mains plusieurs fois par jour, tousser et éternuer dans un mouchoir en papier qu'on jette... et on ne va pas chez son médecin dans une salle d'attente, ni aux urgences: on appelle le 15!» en cas de suspection de grippe A, rappelle Roselyne Bachelot, ministre de la Santé.

» Voir les mesures prises en France

No comments:

Post a Comment